Archive for novembre 2013

Xbox One : un million de ventes, et un problème de Blu-ray


Un million de machines vendues en 24 heures, c’est un nouveau record pour Microsoft, qui restait sur le nombre déjà important de 300 000 Xbox 360 vendues le jour de son lancement en 2005. Qu’il s’agisse de Sony ou de Microsoft, personne ne précise s’il s’agit de consoles livrées aux revendeurs, ou effectivement vendues à des consommateurs finaux. Néanmoins, si les chiffres semblent pour l’instant être assez similaires, il convient de noter que la PS4 n’est pas encore sortie sur le continent européen, où Sony s’attend encore à réaliser de bons chiffres qui pourraient lui permettre de surpasser son rival américain dans cette bataille de chiffres. Les statistiques actuelles de Microsoft concernent en effet les ventes mondiales, tandis que Sony n’a pour l’instant communiqué que sur les chiffres nord-américains, seul continent où la console est disponible pour le moment.
Mais la comparaison entre les deux consoles ne s’arrête malheureusement pas là. Alors que certains exemplaires de la PS4 ont connu quelques soucis de démarrage, il semble que la Xbox One ait ses propres démons. La console de Redmond connaîtrait en effet quelques problèmes de lecteur Blu-ray selon certains utilisateurs, pour qui la console refuse tout simplement de lire le moindre disque. De nombreux utilisateurs s’en sont plaints, et nos confrères américains d’IGN rapportent même qu’une de leur console souffre de ce problème, vidéo à l’appui. Du côté de Microsoft, on assure que « ce problème touche un très faible nombre d’utilisateurs », et promet de « travailler directement avec les joueurs touchés pour leur proposer un remplacement aussi vite que possible ».

vendredi 29 novembre 2013

Nvidia crée les mini PC GeForce



    Nvidia multiplie les partenariats avec des distributeurs. Après les PC BattleBox, des très grosses configs certifiées capables de jouer en 4K, voici les mini PC GeForce. Il s'agit de configurations plus raisonnables de taille compacte, mais toujours taillées pour le jeu.
    En France, LDLC et Absolute PC soutiennent l'opération. Les mini PC GeForce s'échelonnent de 800 à 1 800 €, mais ne sont pas identiques. Pour 800 €, LDLC vous livre un Core i 5 4430, un GeForce GTX 650 et un SSD de 120 Go. Absolute PC propose un compromis plus intéressant avec un Core i5 4440, une GeForce GTX 660 et un simple disque dur de 1 To (et pas de système d'exploitation). À l'autre bout de la gamme, LDLC sort la grosse artillerie avec un Core i7-4770K et une GTX 780 Ti.
    Ces PC donnent évidemment également droit aux bundles de jeux prévus par Nvidia en cette fin d'année pour renforcer l'attrait de ses GeForce :
    • pour l'achat d'une GeForce GTX 660, 660 Ti, 670, 680, 690 ou 760, Assassins Creed 4 Black Flag et Spinter Cell BlackList sont offerts
    • pour l'achat d'une GeForce GTX 770, 780 ou TITAN, Assassins Creed 4, Spinter Cell BlackList et Batman : Arkham Origins sont offerts
    L'idée nous paraît intéressante, pour tous ceux qui veulent offrir ou s'offrir un nouveau PC de jeux pour Noël mais ne savent pas toujours quoi acheter. Et pour des recommandations impartiales et plus variées, vous pouvez également vous référer à nos configurations de référence.
    vendredi 22 novembre 2013

    Remplacer le disque dur de la Xbox One, c'est possible


    Le site iFixIt, qui a pour habitude de décortiquer l’intérieur des appareils high-tech à leur sortie, s’est intéressé à la Xbox One, qui sort aujourd’hui. Sans surprise, l’architecture de la console ressemble beaucoup à celle d’un PC, mais le site note que si le disque dur est enfermé dans la console, les plus bricoleurs ne devraient avoir aucun mal à le remplacer.
    iFixIt a en effet constaté que le disque dur de 500 Go intégré à la Xbox One est en fait un classique disque dur de 2,5 pouces, affublé d’une interface SATA II, c'est-à-dire un modèle similaire à ce qu’on peut rencontrer dans un grand nombre d’ordinateurs portables ou de bureau. Évidemment, cela impose de dévisser la coque de la console, ce qui annulera de fait la garantie, mais le site note que l’accès au disque dur est rapide et relativement aisé, obligeant simplement à retirer la carte WiFi et le haut-parleur intégré avant de l’atteindre.
    Évidemment, cette manipulation n’est pas à mettre entre toutes les mains, mais les utilisateurs qui possèdent quelques rudiments d’électronique et savent manier le tournevis peuvent ainsi espérer augmenter simplement la capacité de stockage de leur console.

    Dis-moi quelle console tu possèdes, je te dirai qui tu es


    Le site Mashable vient de publier une infographie dans laquelle il tente de détailler la personnalité d’un joueur en fonction de la console qu’il possède. Amusant à défaut d’être très original, le graphique a pour intérêt de ne pas se limiter aux consoles actuelles, mais aussi d’aller chercher un peu dans le passé, notamment avec la NES ou l’Atari 2600.
    On y trouve ainsi des commentaires assez amusants, comme « vos amis en ont marre de venir chez vous pour jouer à NintendoLand » pour la Wii U, ou encore « j’ai vraiment besoin de regarder un film, jouer à un jeu, contacter par Skype quelqu’un en Estonie, consulter les résultats du football, cuisiner un soufflé, caresser le chat, espionner mes amis et jongler avec ma tablette, tout ça en même temps » concernant la Xbox One. La PS4 se voit affublée du surnom de « Fanboy », et accompagnée du commentaire suivant : « vous êtes prêts à prouver votre loyauté à la couleur bleu sombre. Et puis c’est qui, ce Mario ? Vous jouez aux jeux vidéo depuis Crash Bandicoot en 1996 ». La Ouya n’est pas épargnée (« évidemment, elle n’a pas beaucoup de jeux, mais vous l’avez hackée pour jouer toutes vos ROMs et vos films piratés. Vous avez également fait tatouer votre numéro de supporter sur Kickstarter sur votre avant-bras ») et le PC non plus (« vous ne devriez même pas être sur cette liste, car les consoles sont en dessous de vos. Votre carte graphique vaut au moins 5 PS4 »). Enfin, les nostalgiques retrouveront par exemple la NES (« cette console classique s’intègre parfaitement dans votre meuble IKEA Expedit. Les manettes carrées s’accordent très bien à la pièce ») ou encore l’Atari 2600 (« vous n’avez jamais vraiment joué à cette console, mais elle a l’air super dans sa vitrine en verre, exempte de poussière et de traces de doigts. Elle a même été signée par Nolan Bushnell »). Une douzaine de machines sont ainsi décrites, avec à chaque fois un commentaire humoristique qui tape dans le mille.

    mercredi 20 novembre 2013

    Google veut utiliser votre image et votre nom dans ses publicités. Voici comment l’en empêcher

    Nous le savons tous, la publicité fait vivre les grands du web et pas qu’un peu. Google n’est pas du reste puisque le célèbre moteur de recherche se fait une très grosse marge sur la publicité en ligne. Depuis le lundi 11 Novembre, Google a changé ses conditions d’utilisations et se donne désormais le droit d’utiliser votre nom et votre image pour ses publicités.
    Vous avez surement été notifié mais comme tout le monde, vous n’avez pas pris le temps de lire : comportement tout à fait humain. Google a donc ajouté une fonctionnalité lui permettant d’afficher votre nom et image sur la fiche d’un produit par exemple. Google se sert des « +1″ (likes) et des commentaires et avis que vous publiez via son réseau social Google +. Donc si un jour un de vos amis dit que TechofAfrica est le meilleur blog d’actus tech en Afrique, vous pourrez tomber sur son commentaire après une recherche sur TechofAfrica dans Google. Les images ci-dessous nous montrent un exemple de ce que cela pourrait être.
    google-image-avatar-pubgoogle-image-avatar-pub-2
    Vous pouvez dire NON à Google
    Heureusement, vous avez la possibilité de mentionner que vous ne voulez pas que Google utilise votre nom + image dans ses pubs. Voici comment faire.
    Option 1 (la plus rapide)
    Je vous la déconseille parce qu’il vaut mieux savoir comment y arriver la prochaine fois. Il vous suffit de cliquer sur ce lien : https://plus.google.com/u/0/settings/endorsements . Allez tout en bas de la page et décocher la case. Cliquez sur le bouton « Enregistrer » et le tour est joué.
    Option 2 (Celle que je recommande)
    Avec cette option, vous saurez comment y retourner la prochaine fois si vous décidez de changer d’avis :) .
    • Rendez vous sur Google+.
    • Placez le curseur de la souris dans la barre latérale.
    • Cliquez sur le menu « Paramètres ».
    • Descendez dans la page jusqu’à la zone  « Recommandations partagées ».
    • Cliquez sur le lien « Modifier ».
    • Descendez tout en bas de la page.
    • Décochez la case et cliquez sur le bouton « Enregistrer » pour valider l’opération.
    Maintenant vous avez toutes les forces en main pour interdire à Google d’utiliser votre compte Google +, votre nom et votre image.
    lundi 18 novembre 2013

    Le miroir qui fonctionne comme une interface tactile géante


    Même les miroirs deviennent intelligents. Le modèle proposé par une firme dénommée POSH View revisite nos habitudes du quotidien devant la glace. Et si à part se regarder, on pouvait également consulter ses mails et ses notifications ? Voici le concept d’iMirror, le miroir interactif.
    Présenté sous forme d’une surface de verre réfléchissante, iMirror est en réalité un appareil à écran multitouch entièrement personnalisable. En le connectant au réseau Wi-Fi de la maison, il permet de télécharger des applications et des widgets en un simple effleurement de doigt. L’utilisateur peut ainsi avoir accès à ses réseaux sociaux, aux prévisions météorologiques du jour ou encore à Google Maps et bien d’autres applications. Doté d’une petite caméra, le miroir intègre un logiciel de reconnaissance faciale. Ce qui lui permet de différencier les visages en fonction de l’utilisateur afin d’afficher le tableau de bord personnalisé. Il est également possible de le contrôler par la voix pour lancer une application ou effectuer une commande.
    Actuellement au stade de prototype, iMirror cherche des fonds pour lancer une éventuelle production. 

    PS4 : un million de ventes, et un Blue Light of Death

    À peine lancée aux États-Unis, la PlayStation 4 de Sony connait déjà ses premiers succès, mais aussi ses premiers ratages. Alors que Sony annonce fièrement que sa console aurait passé le million de ventes ce weekend dans le continent nord-américain, les utilisateurs, de leur côté, se plaignent de consoles qui ne fonctionnent pas et décrivent un « Blue Light of Death ».
    Un million de consoles vendues en 24 heures, voilà le chiffre annoncé par Sony pour les États-Unis et le Canada, où la PS4 a été lancée la semaine dernière. Si elle est impressionnante au premier abord, cette statistique n’est toutefois pas une surprise, puisque la marque japonaise avait déjà annoncé avoir dépassé le million de réservations avant la sortie de sa machine. 
    Mais ce premier succès risque d’être quelque peu émaillé par le premier véritable problème technique de la PS4 : le « Blue Light of Death ». Si ce nom vous évoque quelque chose, c’est parce qu’il reprend celui du tristement célèbre « Blue Screen of Death » de Windows, ou plus récemment du « Red Ring of Death » de la Xbox 360. Dans le cas de la PS4, il semblerait que la console affiche continuellement une lumière bleue, qui signifie qu’elle démarre, mais reste bloquée dans cet état et n’affiche jamais d’image sur l’écran auquel elle est connectée. Dans un fonctionnement normal, cette lumière est censée virer au blanc au moment où une image apparaît sur le téléviseur.
    Sony a déjà pris connaissance de ce problème et l’a traité sur son site, en conseillant aux utilisateurs la manipulation suivante : éteindre la console en maintenant appuyé le bouton « Power » pendant 7 secondes, débrancher puis rebrancher la console, et la relancer. Il semblerait toutefois que cette méthode n’ait pas réglé le problème pour la plupart des utilisateurs touchés. En dernier recours, il semblerait que Sony accepte de remplacer les consoles touchées par ce problème, c’est en tout cas ce que raconte un utilisateur sur Twitter : « après deux heures d’attente et 10 minutes au téléphone, Sony m’envoie un colis pour renvoyer ma PS4 en panne et m’en fournira une neuve en retour ».

    Des gants connectés pour contrôler le smartphone et la caméra


    Certains sports nécessitent le port des gants en guise se de protection. Dans cette optique, la firmeBearTek a récemment développé une paire de gants connectés pour les amateurs de sport extrême. En plus de protéger du froid, ils permettent de contrôler le smartphone ou la caméra du bout des doigts.

    La particularité de ces gants réside dans l’électronique embarquée et les modules Wi-Fi ou Bluetooth qu'ils intègrent. Le tout a été introduit dans le modèle conçu pour la main gauche, celui de droite sert simplement de complément. Son porteur peut ainsi l’appairer avec un appareil compatible pour le contrôler à distance. Une fois synchronisé, l’utilisateur peut commander certaines fonctions du terminal à travers six points de contact du gant. Ces derniers sont répartis sur l’index, le majeur et l’annulaire, il suffit d’utiliser le pouce et le point correspondant pour contrôler une action. Techniquement, le module Bluetooth fonctionne de paire avec un smartphone pour recevoir ou rejeter un appel entrant, contrôler la musique. Le module Wi-Fi quant à lui, permet de contrôler une caméra de type GoPro pour capturer des photos en différents modes, ou enregistrer une vidéo.
    La paire de gants est déclinée en trois versions dont une pour la moto, une pour la neige et une pour un usage au quotidien. Le prix varie de 225 dollars à 275 dollars.




    samedi 16 novembre 2013

    Des souris avec une touche Windows chez Microsoft

    Microsoft vient d'annoncer deux souris, avec une particularité intéressante : elles sont dotées d'une touche Windows. Cette dernière est au centre de l'interface Modern UI de Windows 8 et il n'est donc pas étonnant d'en voir une sur les nouvelles souris de la société.
    La Comfort MouseLa Comfort MouseSur la Sculpt Comfort Mouse, la touche Windows est aussi un petit pavé tactile, ce qui permet notamment de naviguer dans les applications ouvertes. Cette souris est annoncée au prix de 40 $ et elle utilise la technologie Bluetooth. Le reste est classique : une molette à quatre directions, un capteur BlueTrak (il fonctionne sur pratiquement toutes les surfaces) et une forme qui la réserve aux droitiers.
    La Mobile MouseLa Mobile MouseLa Sculpt Mobile Mouse, attendue au prix de 30 $, est une évolution de la Wireless Mobile Mouse 3500. Elle ajoute la nouvelle touche Windows à la souris, tout en gardant les caractéristiques classiques : une molette capable de fonctionner dans quatre directions, un capteur BlueTrack qui permet à la souris de fonctionner sur n'importe quelle surface (ou presque) et un mini récepteur USB qui peut se ranger dans la souris.
    Les souris sont compatibles avec Windows 7, Windows 8 et Mac OS X et — pour la Sculpt Comfort Mouse, avec Android.

    Ondes électromagnétiques : toujours pas d'effet sanitaire prouvé

    Les ondes électromagnétiques des téléphones mobiles ou des ordinateurs WiFi ont-elles des effets néfastes sur la santé ? A cette question, récurrente depuis l'essor des réseaux cellulaires, n'a toujours pas trouvé de réponse définitive, mais vient d'être réexaminée par l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Sa conclusion : il n'y a toujours pas d'effets sanitaires avérés, mais il existe des effets biologiques.
    Cet avis est basé sur l'évaluation des études scientifiques publiées jusqu'à aujourd'hui. Il fait suite à trois précédents avis rendus en 2003, 2005 et 2009. L'Anses reconnaît donc " avec des niveaux de preuve limités " l'existence d'effets biologiques "chez l’Homme ou chez l’animal" qui "peuvent concerner le sommeil, la fertilité mâle ou encore les performances cognitives." Toutefois, « les experts de l’Agence n’ont pu établir un lien de causalité entre les effets biologiques décrits sur des modèles cellulaires, animaux ou chez l’Homme et d’éventuels effets sanitaires qui en résulteraient. » 
    L'Anses se refuse donc à modifier les valeurs limites d'exposition. Mais elle reconnaît plusieurs problèmes. Elle manque notamment de données pour conclure sur différents effets potentiels des réseaux, comme l'impact des protocoles de communication mis en œuvre (2G, 3G, 4G). En outre, elle souligne l'existence de "points chauds" dans les réseaux, soit des zones ou l'exposition est notablement plus forte que la moyenne du territoire.
    En conséquence, l'Anses a élaboré plusieurs recommandations, la plus évidente étant de limiter son exposition personnelle en limitant son usage ou en utilisant un téléphone à faible DAS ou un kit mains libres. De manière moins anecdotique, l'Anses recommande de réaliser de nouvelles campagnes de mesure et que le déploiement de nouvelles infrastructures de réseau fasse l’objet d’études préalables en matière de caractérisation des expositions et que les conséquences d’une éventuelle multiplication du nombre d’antennes-relais dans le but de réduire les niveaux d’exposition environnementaux fassent l’objet d’un examen approfondi.

    HP préparait bien une tablette TouchPad de 7 pouces

    Vous vous souvenez de la TouchPad de HP ? Cette tablette de 10 pouces sous webOS a été un échec cuisant, mais HP préparait visiblement d'autres modèles : une TouchPad Go, avec un écran de 7 pouces, est en effet en vente sur eBay.
    La tablette HPLa tablette HP
    La tablette de 7 pouces fonctionne sous webOS 3.0.4 et est fonctionnelle. Le Wi-Fi focntionne, tout comme le modem 3G, qui accepte toutes les cartes SIM. La tablette a visiblement quelques soucis avec son appareil photo, mais il est fonctionnel selon le vendeur, même si parfois il n'enregistre pas les photos.
    La tablette a 1 Go de RAM, 16 Go de mémoire (de la eMMC Sandisk), un CPU à 1,5 GHz (un Snapdragon « Scorpion » accompagné d'un Adreno 220) et du NFC. C'est évidemment un prototype, donc sans garantie...

    Android 4.4 est-il plus rapide que 4.3 ?

    Android 4.4 KitKat vient de sortir pour les précédents Nexus (4, 7 version 2012 et 2013, 10), mais les apports de cette nouvelle version sont assez minces en apparence. On remarque bien de nouvelles icônes et quelques nouvelles applications installées par défaut, mais la mise à jour passera inaperçue auprès de la grande majorité des utilisateurs. Toutefois, les apparences peuvent être trompeuses : ce nouvel Android permet-il des améliorations de performances ? Pour le savoir, nous avons soumis une tablette Nexus 7 2013 (WiFi) à quelques tests, sous Android 4.3 et sous Android 4.4.

    3DMark Unlimited (pts)GFX Bench 2.7 (T-Rex HD Offscreen) (fps)GFX Bench 2.5 (Egypt HD Offscreen) (fps)Antutu (pts)Mobile XPRT (pts)Kraken (ms)Octane 2 (pts)Sunspider (ms)
    Android 4.310 534,5164020112248,510460,52497,71060,7
    Android 4.410659,715,542,520284247,510708,324911092,5
    Gain1,2 %-3,1 %6,25 %0,86 %-0,4 %- 2,37 %-0,27 %-3 %
    Les chiffres parlent d'eux-mêmes : installer Android 4.4 ne modifie pas les performances. Sur notre panel de tests, certains gagnent légèrement, d'autres perdent légèrement également et surtout les écarts que nous avons mesurés ne sont tout simplement pas significatifs, largement explicables par la marge d'erreur propre à chaque tests (nous n'avons répété les benchmarks que trois fois chacun). Bref, statu quo pour cette fois !

    Lancez cette balle en l'air, elle fera des photos à 360°


    Sur un appareil photo, la capture d’image se résume souvent en une simple pression sur le bouton déclencheur. Et si vous pouviez faire autrement ? C’est ce que propose le modèle développé par une firme allemande. Outre son design atypique, c’est un appareil photo numérique qui se lance dans les airs pour une vue panoramique.

    Baptisé Panono Camera, l’APN prend la forme d’un ballon truffé de 36 capteurs à focale fixe avec une résolution de 72 Mégapixels. Le tout est recouvert de matière plastique transparente, à la fois robuste et résistante aux chocs. Pesant près de 300g, l’appareil photo sphérique peut capturer automatiquement des images à 360 degrés. Il suffit tout simplement de le lancer en l’air. Grâce à un accéléromètre intégré, Panono est en mesure de reconnaître l’instant où il atteint son pic d’altitude. Ce qui lui permet de déclencher les prises de vue dans toutes les directions et simultanément. L’appareil peut se connecter à un smartphone ou une tablette via Bluetooth ou Wi-Fi et une application mobile pour iOS et Android permet de visualiser les photos. Sa mémoire flash interne peut stocker 400 clichés panoramiques. Rechargeable via un port USB, il peut également rouler comme un ballon pour des images à ras de terre.
    Encore au stade de prototype, Panono Camera tente de réunir la somme de 900.000 dollars sur Indiegogo pour sa production industrielle.
    vendredi 15 novembre 2013

    Le wobblegate, premier problème de la PS4 ?

    La PlayStation 4 est enfin disponible aux États-Unis, et les premières vidéos de déballage ont donc fait leur apparition. On y découvre donc la console en détail, ainsi qu’une particularité qui était passée inaperçue jusque-là : la console semble être quelque peu bancale lorsqu’elle est posée à plat.

    Déjà surnommé « wobblegate » sur le Net américain, cette affaire fait de plus en plus parler d’elle alors que les premières PS4 ont fait leur entrée dans les foyers outre-Atlantique. Le problème vient du fait que la console, lorsqu’elle est posée à l’horizontale, repose sur trois pieds en caoutchouc répartis inégalement : un se trouve à l’extrémité de la console, tandis que les deux autres sont légèrement excentrés sous la coque. Résultat, lorsque l’on regarde de face la console posée sur une surface plane, elle repose correctement sur ses trois pieds, mais la partie située entièrement à gauche repose au-dessus du vide. Il suffit d’y appliquer une légère pression pour se rendre qu’elle est branlante (« wobble » en anglais), bien que l’effet soit très léger.
    Pour l’instant, Sony n’a pas commenté ce détail, qui n’est d’ailleurs pas considéré comme un défaut de conception par les journalistes américains qui ont pu le constater. Il convient toutefois de se demander si cela n’est pas sans risque pour les disques qui tourneraient dans le lecteur de la console, et si l’ajout d’un quatrième pied ne serait pas nécessaire pour avoir définitivement l’esprit tranquille.

    AMD officialise sa Radeon R9 270

    C’est aujourd’hui qu’AMD officialise sa nouvelle Radeon R9 270, une carte graphique qui vient se placer sur le marché des cartes à moins de 200 dollars et qui vise même plus particulièrement la barre des 180 dollars (ou 160 euros).

    Pitcairn devient Curacao

    La R9 270 utilise un chipset Curacao (ex-Pitcairn) similaire à celui que l’on trouve déjà dans la Radeon R9 270X (et les Radeon HD 7850/7870…). On retrouve en particulier le même nombre de Stream Processors (1280), 80 TMUs, 32 ROPs et une interface mémoire GDDR5 256-bit. Les fréquences de fonctionnement sont en revanche légèrement plus faibles, puisque le GPU de la R9 270 tourne à « seulement » 900 MHz, voire 925 MHz avec PowerTune with Boost. Les 2 Go de mémoire GDDR5 sont de leur côté cadencés à 1400 MHz, pour une bande passante atteignant 179,2 Go/s. Autrement dit, cette Radeon R9 270 ressemble assez à une Radeon HD 7870 avec un GPU légèrement plus lent et de la mémoire un peu plus rapide…
    Bonne nouvelle : un seul connecteur d’alimentation PCI-Express 6-pin est nécessaire (contrairement aux Radeon R9 270X et Radeon HD 7870 qui en demandent deux), l’ensemble affichant un TDP de 150 watts. Cette Radeon R9 270 supporte bien entendu les API DirectX 11.2, OpenGL 4.3 et Mantle, mais fait l’impasse sur TrueAudio qui n’est disponible qu’avec les Radeon R7 260 et R9 290 Series.

    Radeon HD 7850Radeon HD 7870Radeon R9 270Radeon R9 270X
    Shader Cores1024128012801280
    Unités Texture64808080
    ROPs32323232
    Gravure28 nm28 nm28 nm28 nm
    Fréquence Core
    (Shader)
    860 MHz1000 MHz925 MHz1050 MHz
    Fréquence Mémoire1200 MHz GDDR51200 MHz GDDR51400 MHz GDDR51400 MHz GDDR5
    Bus Mémoire256-bit256-bit256-bit256-bit
    Bande Passante
    Mémoire
    153.6 GB/s153.6 GB/s179.2 GB/s179.2 GB/s
    Idle/Max TDP130 W175 W150 W180 W
    Connecteurs PCIe1 x 6-pin2 x 6-pin1 x 6-pin2 x 6-pin
    Prix$140-$220
    (Newegg)
    $170-$230
    (Newegg)
    $180
    (MSRP)
    $200-$220
    (Newegg)
    Notre laboratoire a pu tester une R9 270 Dual-X de chez Sapphire, un modèle légèrement overclocké d’usine. Le GPU tourne en effet à 945 MHz, la mémoire GDDR5 restant de son côté à une fréquence de 1400 MHz. Les benchs ont bien entendu été réalisés en modifiant la fréquence du GPU pour revenir à celle du modèle de référence d’AMD.
    On notera au passage la présence de deux connecteurs DVI, d’un port HDMI et d’une sortie DisplayPort. Un seul connecteur CrossFire est en outre présent, limitant de fait les configurations multi-GPU à deux cartes au maximum.

    Les performances

    Voyons maintenant ce que cette Radeon R9 270 a dans le ventre :



    Globalement, la R9 270 fait plus ou moins jeu égal avec la Radeon HD 7870, ce qui semble tout à fait logique compte tenu des caractéristiques techniques de ces deux cartes. La nouvelle carte d'AMD est également légèrement plus rapide que la GeForce GTX 660 (sauf dans BioShock Infinite), et bien plus rapide que les Radeon HD 7850 et GeForce GTX 650 Ti Boost.

    Consommation et température

    Les tests ont cette fois-ci été réalisés avec un modèle d'Asus overclocké d'usine et doté d'un ventirad DirectCU II.
    Si les GeForce consomment très peu en lecture vidéo, les Radeon - en particulier la R9 270 - sont de leur côté plutôt économes en énergie dans les jeux et les applications 
    Le ventirad DirectCU II parvient facilement à maintenir le GPU et les VRM largement sous les 70°, quelle que soit la charge de travail.

    Les performances d'une Radeon HD 7870 avec un TDP de 150W


    Si l'on devait retenir quelque chose de cette Radeon R9 270, ce sont ses performances quasiment identiques à celles d'une Radeon HD 7870. Mais là où la nouvelle carte d'AMD tire son épingle du jeu, c'est sur la consommation puisque avec un TDP de 150W, cette carte ne demande plus qu'un seul connecteur PCI-Express 6-pin pour fonctionner. Ajoutez à cela un prix public conseillé de 180 dollars/160 euros (soit 10 dollars de moins que la GeForce GTX 660 qu'elle est censée concurrencer), et vous obtenez un très bon produit.
    Du coup, on s'interroge quand même un peu sur ce qu'AMD compte faire pour remplacer sa Radeon HD 7850 dont les performances se situent actuellement entre celles de laRadeon R7 260X et de cette R9 270...


    mercredi 13 novembre 2013

    2

    Make moey now

    Make moey now

    Gadget

    Ce contenu n'est pas encore disponible en cas de connexion chiffrée.
    bienvenue chez nous ... chez le monde de l'informatique et si tu aime ! clique sur partager...

    save as PDF .

    Informatique Astuces et Info

    Popular Post

    Blogger templates

    Blog Archive

    Pages vues le mois dernier

    Fourni par Blogger.

    Make money now

    Make money now
    ShareCash

    Pages - Menu

    Blog Archive

    About

    Informatique Astuces et Info

    - Copyright © Informatique Astuces et Info -Metrominimalist- Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan -