mercredi 28 août 2013

Le terme Cloud (nuage en anglais), particulièrement dans l'air du temps, recouvre l'ensemble des solutions de stockage distant. En clair, vos données, au lieu d'être stockées sur vos disques durs ou mémoires, sont disponibles sur des serveurs distants et accessibles par internet. Les différents intervenants disposent à cet effet de gigantesques champs de serveurs de stockages appelés Datacenter. Le Cloud est aussi souvent appelé Cloud Computing ou Nuage Informatique.

1- Avantages du Cloud

- D'abord, plus besoin d'avoir un gros espace de stockage sur soi, ce qui est bien pratique pour nos appareils nomades connectés à la capacité de stockage limitée comme les smartphones et les tablettes. On atteint vite la limite sur une tablette de 16 Go, 32 ou 64 Go, à comparer à un disque dur pour ordinateur dont les derniers modèles disposent de 4 To d'espace (4000 Giga-octets donc). Vous pouvez ainsi réserver votre espace de stockage exclusivement aux utilisations hors connexion.

- L'autre avantage est que vous pouvez y avoir accès partout, que vous soyez sur votre lieu de travail, en vacances, en déplacement, pourvu que vous ayez un accès internet bien évidemment. Un exemple parlant est le Skydrive de Windows. Vous stockez un fichier Excel sur votre ordinateur de bureau à la maison, et vous pouvez continuer à travailler dessus à partir d'un Windows Phone, ou d'une tablette sous Windows RT, mais aussi d'un smartphone ou tablette Apple ou Android puisque l'application Skydrive existe aussi sur ces systèmes d'exploitation. Mobilité entre appareils et mobilité entre plateformes donc.

- Et enfin, la sauvegarde de vos données est implicite puisqu'elles ne sont plus stockées en local. Votre appareil tombe en panne, votre disque dur vous lâche ? Vous pourrez récupérer vos données qui sont disponibles sur le Cloud que vous aurez choisi. Vous passez à la dernière version de votre appareil Apple ? vous pourrez récupérer les applications déjà acquises en vous connectant à votre compte.

2- Inconvénients du Cloud

- Son principe même implique que vos données sont accessibles uniquement en ligne, donc vous êtes extrêmement limité en hors connexion. Avec le Cloud, l'utilisateur est extrêmement dépendant du réseau. Si vous souhaitez accéder à des données disponibles exclusivement sur le Cloud, et que vous êtes bloqué en cas de panne de réseau, ou si vous vous trouvez dans un endroit mal ou pas desservi (si si ça existe encore !), vous ne pourrez pas le faire. On garde en mémoire les intempéries de juillet 2012 qui avaient fortement perturbé l'accès aux données de plates formes ayant pignon sur rue, Amazon en particulier.panne-internet-mondiale-420319
- Se pose aussi la question de l'utilisation des données. Stocker ses données sur le Cloud implique que vous ayez toute confiance dans le gestionnaire du service. Mais qui garantit qu'elles ne seront pas utilisées ou revendues à des fins commerciales ? De nombreux exemples passés montrent qu'on ne peut pas avoir une confiance aveugle dans les belles déclarations de principe des intervenants du net. Surtout que le potentiel marketing des données stockées est énorme, car elles renseignent sur vos goûts, vos habitudes, vos centres d'intérêt, etc...
- La sécurité de vos données est également un point d'achoppement concernant le Cloud. Diverses affaires récentes ont démontré qu'il était possible à des hackers talentueux de pirater les serveurs de stockages de grandes sociétés Internet et d'ainsi accéder à des informations confidentielles. Certes, le danger de piratage existe aussi au niveau utilisateur particulier, mais on imagine sans mal les dégâts que pourrait produire l'accès à une concentration de données stockées à un endroit précis. Mais le danger ne vient pas que des pirates, les Etats Unis, qui hébergent la plupart des gros Datacenter de la planète, peuvent parfaitement, dans le cadre du Patriot Act -un ensemble de mesures antiterroristes- accéder aux données stockées par un fournisseur de nationalité américaine, et ceci même sur le sol Européen ! Une révision des textes sur la protection des données personnelles est d'ailleurs à l'étude au niveau du parlement européen. 


3- Quel Cloud ?

En fait vous utilisez peut être déjà un Cloud sans le savoir. Par exemple, si vous êtes utilisateur d'un iPad ou d'un iPhone, vos données sont sauvegardées sur le Cloud d'Apple, nommé iCloud. De même pour les utilisateurs de Gmail, de Google documents et d'appareils Android, dont les informations sont stockées sur les serveurs de Google. Vous pouvez aussi, de manière plus active, opter pour les services de Cloud, gratuit ou non, proposées par les différents intervenants. Google Drive vous offre ainsi 5 Go de stockage en ligne dont vous pouvez partager le contenu.Dropbox, un des leaders du secteur, offre jusqu'à 18 Go d'espace gratuit. Le Skydrive de Microsoft est quand à lui gratuit à concurrence de 7 Go. Nombreuses sont les offres qui se différencient essentiellement par l'espace de stockage offert gratuitement. Mais les services de Microsoft, Dropbox et de Google se distinguent par l’écosystème qui entoure leur Cloud, les outils intégrés d'édition en ligne et les applications. Sans parler du sulfureux Mega qui vient d'ouvrir ses services (50 Go offerts notamment) aux utilisateurs et dont on attend d'avoir suffisamment de recul pour émettre un avis.
source : http://www.fnac.com 

Leave a Reply

Subscribe to Posts | Subscribe to Comments

2

Make moey now

Make moey now

Gadget

Ce contenu n'est pas encore disponible en cas de connexion chiffrée.
bienvenue chez nous ... chez le monde de l'informatique et si tu aime ! clique sur partager...

save as PDF .

Informatique Astuces et Info

Popular Post

Blogger templates

Blog Archive

Pages vues le mois dernier

Fourni par Blogger.

Make money now

Make money now
ShareCash

Pages - Menu

Blog Archive

About

Informatique Astuces et Info

- Copyright © Informatique Astuces et Info -Metrominimalist- Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan -